MINISTÈRE DE L'HYDRAULIQUE

Mot du Ministre


De 1959 à 1980, l’État de Côte d’Ivoire était leader en matière de production et de distribution d’eau potable au travers d’un contrat d’affermage avec la SODECI.

Malheureusement, lorsque la crise est survenue en 2002, l’État n’a pu réaliser les investissements prévus. La Côte d’Ivoire a donc logiquement régressé. Fort heureusement, en 2011, avec l’avènement du Président Alassane Ouattara au pouvoir, des dispositions énergiques ont rapidement été prises pour permettre au pays de résorber le déficit en eau potable que nous avons enregistré à partir de 2002 et de rebondir. Depuis 2011 d’importants investissements ont été réalisés en matière d’hydraulique, environ 500 milliards jusqu’en 2018.

Mieux, toujours, dans un souci de répondre de manière efficace aux problèmes d’eau qui se posent avec acuité dans les villes et villages du pays, le Chef de l’État par décret N°2018-618 du 10 juillet 2018 a créé un Ministère de l’Hydraulique qu’il a fait l’honneur de me confier.

Ce département ministériel a la lourde tâche de mettre en place une politique générale afin de résoudre les questions liées au manque d’eau sur toute l’étendue du territoire national.

C’est pourquoi nous sommes à la tâche depuis la création de ce ministère, nous parcourons hameaux, villages, villes et régions, soit pour lancer des travaux, soit pour inaugurer des infrastructures hydrauliques.

Garantir l’accès de toutes les populations à l’eau potable est un vœu cher à SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui nous sommes à 82 % du taux d’accès à l’eau potable. Le président de la République nous recommande de tout mettre en œuvre pour atteindre un taux d’accès de 95% en 2025 et de 100% en 2030.