MINISTÈRE DE L'HYDRAULIQUE

hydraulique rurale


En Côte d’Ivoire l’alimentation en eau potable des populations vivantes en milieu rural est assuré par les HVA (Hydraulique Villageoise Améliorée) et les HV (Hydraulique Villageoise) appelées pompes à motricité humaine. Ces deux systèmes Hydrauliques ont le même objectif, permettre aux populations rurales de disposer d'eau potable et cela de façon pérenne.

1.     Hydraulique Villageoise Améliorée (HVA)

C’est une technologie intermédiaire entre les pompes manuelles et le système d'adduction d'eau des villes (connexion au réseau du distributeur SODECI).

La technologie consiste à pomper l'eau d'un forage à l'aide d'une pompe électrique immergée vers un château d'eau qui de manière gravitaire distribue l'eau dans des bornes fontaines et dans une trentaine de ménages. Pour la mise en place, il faut faire une enquête de terrain pour définir les besoins en eau de la population. Ces données permettent de dimensionner les paramètres de l'ouvrage. Le Système est constitué de quatre grandes parties : le forage équipé d'une pompe immergée, le Château d'eau, le réseau de distribution et les Bornes Fontaines. 414 HVA sont installées et desservent la population en eau potable.

 

2.     Hydraulique Villageoise (HV)

 L’Hydraulique villageoise est un système collectif ponctuel où l’eau est remontée par pompage dit « à motricité humaine ».  Les pompes fonctionnent généralement par un système de piston et de clapet. Ces pompes sont soumises à un usage intense.

Leur gestion est généralement communautaire. En cas de panne la communauté (un comité de gestion) doit faire appel à la compétence d’un artisan réparateur. Malheureusement le mauvais fonctionnement des comités de gestion et le manque de pièces détachées sont un frein à la réparation de ces pompes. L’État est donc obligé de prendre en charge la réparation de ces pompes.

Des dispositions sont en train d’être prise par le ministère de l’hydraulique pour une meilleure gestion des comités afin de faciliter leur autonomisation.

 Le parc de pompe à motricité humaine en Côte d’Ivoire est estimé à ce jour de 21000 pompes à motricité humaine dont la réparation, la réhabilitation et la maintenance est inscrite dans le programme social du gouvernement et cette opération d’un montant globale de 17 milliards de FCFA s’étendra sur 3 ans.

Elle permettra l’alimentation en eau potable de près de 11 millions de personne vivantes en milieu rural et contribuera également à la création de 500 emplois permanents et occasionnels.

          Conclusion

 Pour que l’Hydraulique Villageoise fonctionne bien et durablement il faut des ouvrages en bon état qui sont bien entretenus, renouvelés s’ils sont trop vieux. Il faut également des Artisans réparateurs compétents et motivés qui connaissent leur métier, qui ont envie de satisfaire l’usager et qui disposent des moyens techniques, du matériel pour le travail de réparation et d’entretien et des pièces de rechange en prévision des pannes.

Malgré un taux d’accès à l’eau potable en milieu rural acceptable, plus de 73%, beaucoup d’efforts restent à faire notamment réduire la pénibilité du pompage de l’eau en remplaçant les pompes à motricité humaine par des pompes solaires ou des pompes hybrides.